Belle d’Abandon

 » A te voir marcher en cadence,
Belle d’ abandon,
On dirait un serpent qui danse
Au bout d’un bâton « 

Charles Baudelaire, Le Serpent qui danse,
Les Fleurs du mal, XXVIII.

 

C’est en lisant ce poème du célèbre poète que j’ai tenté d’en imaginer quelque part une poupée ooak.

BELLE D’ABANDON appartient à la catégorie « Couture Atelier ».

La robe sirène s’imposait si je peux dire afin de mettre en valeur les formes de cette poupée. J’ai utilisé une Barbie silkstone rousse (cheveux non implantés) et j’ai voulu un maquillage très peu prononcé dans les tons de jaunes/vert  juste assorti au reflets des toupies de cristal Swarosky et des perles qui tourbillonnent en frou-frou d’organza du bas de la robe vers le haut pour mourir délicatement sur les manches. Des (faux) cils renforcent son regard à la fois pensif et droit. Enfin cette panacée de couleur est accentuée par le noir de la tenue et la longue étole de « fourrure » assortie .

Sa chevelure de feu est d’un roux prononcé montée en un chignon de volutes évoquant un tant soit peu celui de la Goulue de Toulouse-Lautrec. Socle inclus.

VENDUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *